Chacune des cinq communes aura besoin des autres !

Les cafés-fusion engendrent des discussions très enrichissantes. A Mont-Crosin, on a notamment parlé chemins de montagne.

A Mont-Crosin, pour le deuxième café-fusion, quatre maires du CoPil ont pu dialoguer avec une dizaine de citoyens intéressés et intéressants. Autour de tables où l’on se réunissiat à quatre au maximum, avec masques, divers thèmes ont été abordés et abondamment discutés, dont voici un écho ci-dessous.

Du temps pour l’important

La question des collaborations suscite de nombreuses interrogations, de la part des citoyens qui n’en connaissent pas forcément les tenants et aboutissants. Dimanche, Gérard Py s’est notamment attaché à ce thème central, en soulignant que les diverses collaborations intercommunales actuelles fonctionnent certes très bien et ont apporté une réelle amélioration des services dispensés dans divers domaines.

« Cependant, la médaille a un revers de poids : cumulées sur l’année entière, les séances administratives et décisionnelles, induites par ces collaborations, correspondent à un temps de travail considérable. Ce temps est demandé le plus souvent aux élus, lesquels additionnent dès lors les réunions en soirée, les assemblées, les comités… S’ils pouvaient être déchargés de ces séances supplémentaires, il pourrait consacrer davantage de temps à des projets plus susceptibles d’apporter du progrès concret et des économies pour la commune. »

S’ajoute à ce facteur temps le facteur coûts : les jetons de présence se multiplient, pour chaque collectivité, dès qu’est mis sur pied un syndicat ou une autre forme de collaboration.

Un pouvoir décisionnel très amaigri…

La question de l’autonomie, des décisions prises par eux ou tout près d’eux, interpelle également certains citoyens. Auxquels les maires réunis dimanche répondaient en soulignant que sur le budget total d’une commune, moins d’un quart est attribué à peu près librement.

Et Andreas Niederhauser de préciser : « Sur les dépenses annuelles, 22 à 23 % seulement sont réellement décidées par l’électorat, respectivement le Conseil municipal. Tout le reste doit servir à couvrir des dépenses liées. » L’autonomie des petites communes est donc pour le moins limitée…

Dans une commune fusionnée, qui gagne des parts d’autonomie décisionnelle induite par sa taille, ces localités auront finalement davantage de poids et de possibilités de mener les projets souhaités par leur population.

Sombres perspectives

En termes de finances encore, les dernières nouvelles illustrent parfaitement la tendance : une diminution des rentrées fiscales de toute nature, mais particulièrement de celles qui proviennent des personnes morales. Les budgets communaux 2021 sont plutôt pessimistes, on l’a vu notamment à Saint-Imier la semaine dernière. Cette évolution illustre une nouvelle fois le besoin réciproque des cinq fiancées : « Les plus grandes communes ont besoin des plus petites pour diversifier leur assiette fiscale, pour lisser les effets des crises économiques, structurelles ou sanitaires, des modifications législatives supérieures et des reports de charges », soulignent les membres du CoPil qui s’exprimaient dimanche.

Chemins de montagne : élever la norme

Dans le milieu agricole s’expriment des craintes plus ciblées, liées en particulier à l’entretien des chemins de montagne et de finage, qui est dit-on plus suivi et efficace dans certaines communes que dans d’autres. Visé, Patrick Tanner ne manquait pas de préciser : « Il a toujours été clairement établi que la fusion ne doit pas amener une diminution des services aux habitants, tout au contraire. Dans ce domaine comme dans les autres, le but consiste à amener tous les habitants d’Erguël au même degré de satisfaction, donc à prendre exemple sur les collectivités les plus efficaces en matière de chemins. Les citoyens des hauts les mieux servis en matière de voies de communication constitueront donc la norme sur laquelle il faudra aligner l’ensemble du nouveau territoire communal. »

En clair : les chemins bien entretenus continueront à l’être, et la norme sera réhaussée pour les autres. | copil de fusion du haut-vallon