Toutes les infos dès le 3 avril

Les armoiries seront présentées le 3 avril, les finances le 9 avril

Ayant dû renoncer à la séance publique prévue le 18 mars à Cormoret, pour cause d’urgence sanitaire évidemment, le Comité de fusion des communes du Haut-Vallon a dû définir une nouvelle manière de communiquer avec ses concitoyens. Il a décidé de dispenser ses informations par écrit, en s’appuyant sur le riche tissu médiatique régional et sur l’organe officiel des communes de Saint-Imier, Sonvilier, Renan, Courtelary et Cormoret.

Le vendredi 3 avril prochain, les habitants de la future commune d’Erguël verront leur patience enfin récompensée : le choix d’armoiries sera imprimé et soumis à leur vote, en particulier dans la Feuille d’Avis ! 

Trois propositions ont été émises par le spécialiste d’héraldique Nicolas Vernot ; à défaut de pouvoir écouter l’auteur de ces armoiries, un professionnel aux compétences reconnues, qui a appuyé ses créations sur des recherches approfondies, les habitants des cinq communes pourront lire ses explications, fort intéressantes, dans la presse et dans une page officielle « fusion ».

Les finances sous la loupe

Le jeudi 9 avril seront ensuite délivrées un maximum de données concrètes concernant la planification financière de la future commune d’Erguël. Deux pages rédactionnelles officielles commenteront en particulier le budget prévisionnel 2022 et la quotité estimée de la nouvelle entité communale.

Toutes les informations publiées dans les colonnes officielles seront transmises préalablement et intégralement à tous les médias intéressés, quotidiens, radio locale et autres télévisions régionales en particulier, à travers deux conférences de presse à distance. Le comité de pilotage ne doute pas un instant que ces médias se feront l’écho varié et intéressant de cette actualité importante pour les cinq communes. | copil fusion

Le plus urgent

Réuni cette semaine encore pour établir un nouveau calendrier de communication, le Comité de fusion a dû tenir compte de divers facteurs liés à la votation populaire agendée au 27 septembre prochain. L’objet soumis aux urnes doit en effet comprendre impérativement les armoiries de la nouvelles commune. Or le Copil tient à ce que ce choix puisse être opéré par les citoyens concernés, ce qui le conduit à présenter les trois modèles au plus vite, à savoir le 3 avril.

Pour l’aspect financier, il faudra donc encore attendre une petite semaine, étant entendu deux facteurs principaux : l’important travail nécessaire à une présentation écrite la plus complète possible (il eût été sans le moindre doute plus explicite et plus compréhensible de répondre de vive voix aux questions précises de la population, avec une présentation audiovisuelle de surcroît), ainsi que les emplois du temps des maires concernés, évidemment perturbés par l’urgence sanitaire.

Le comité de fusion remercie la population concernée de la patience dont elle fait preuve face aux impératifs sanitaires bousculant le processus d’information autant que le quotidien de chacun. | copil