Les travaux publics dans le chef-lieu

L’organisation administrative de la nouvelle commune sera basée sur deux entités, installées respectivement à Courtelary et à Saint-Imier.

L’administration d’Erguël installée à Courtelary regroupera les services de l’urbanisme, de la sécurité publique, de l’environnement, de la mobilité, des transports publics, des déchets, des travaux publics, des infrastructures et des infrastructures sportives, des bâtiments communaux, du sport et de sa promotion, ainsi que de l’action sociale ; c’est dans le chef-lieu régional également que seront très logiquement installés les responsables des relations directes avec la Préfecture du Jura bernois.

A Saint-Imier, Erguël tiendra sa mairie, sa chancellerie, ses bureaux des finances, de l’économie et de la société, les administrations de la police, de l’équipement, de l’énergie, du génie civil et de l’instruction publique, ainsi qu’un service de l’action sociale.