Nombreux services en l’état

Outre les écoles, de nombreuses autres infrastructures actuelles demeureront en service après la fusion. Les premières, liées directement à l’enfance elles aussi, sont les crèches de Courtelary, Sonvilier et Saint-Imier, ainsi que les Ecoles à journée continue de Renan-Sonvilier, CoViCou et Saint-Imier, qui ne subiront aucune modification pratique, malgré leur placement sous une direction générale commune.

Dans des domaines plus généraux, on pense notamment aux EcoPoints ou autres déchetteries, qui continueront à remplir leurs offices de proximité.

Les dépôts de travaux publics seront maintenus dans les localités, afin de permettre le service le moins gourmand en déplacement et le plus rapide en cas de nécessité (déneigement).

Service de proximité par excellence, le bureau de vote de chaque localité, y compris sur les montagnes, sera maintenu.

Par ailleurs, si une fusion des deux syndicats de sapeurs-pompiers actuels suivra celle des communes, permettant une gestion plus pointue encore de la formation notamment, les hangars de matériel seront maintenus à Courtelary, Renan et Saint-Imier.